La place des classes et quartiers populaires dans le processus de fascisation

Article paru dans la revue d’Attac « Les Possibles » le 14 avril 2022

L’emprunt par de nombreux candidats et par une partie conséquente des champs médiatique et politique de concepts et de raisonnements empruntés à l’approche culturaliste (séparatisme, crise de l’identité, etc.) en lieu et place de l’approche économique et sociale, qui était prédominante depuis la victoire contre le nazisme, conforte encore ce bilan. Après avoir apporté quelques précisions sur les notions de fascisation, d’extrême droite, de classes populaires et de quartiers populaires trop souvent utilisées sans précision, nous nous pencherons sur la place des classes et quartiers populaires dans la rhétorique fascisante et sur les conséquences du contexte idéologique actuel sur les membres de ces classes et sur les habitants de ces quartiers.

Lire la suite
Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Quelques leçons du premier tour des présidentielles :

Les hésitations stratégiques d’une classe dominante en crise

Dans un article publié en janvier 2021 nous écrivions ceci : « Confronté à une échéance électorale présidentielle impossible à gagner sur la base du bilan de son quinquennat et de la colère sociale accumulée, Macron se voit ainsi conforter dans sa stratégie d’imposition d’un choix contraint Le Pen-Macron dont la seule base idéologique possible est la nostalgie d’empire à des fins de légitimation des ingérences militaires à l’extérieur et l’islamophobie et la guerre contre « l’ennemi de l’intérieur » à des fins de détournement des colères sociales dans l’hexagone. » Les résultats du premier tour des présidentielles sont à la fois logiques et inattendus, prévisibles et surprenants, inscrits dans une invariance mais aussi marqués par des mutations profondes. Que nous révèlent ces résultats sur les contradictions qui travaillent la société française, sa classe dominante et ses classes populaires ?

Lire la suite
Publié dans impérialisme français; fascisme, fascisation; guerre de haute intensité; ennemi de l'intérieur, séparatisme, islamophobie; | Tagué , , , , , | 1 commentaire

 La campagne des présidentielles comme analyseur social et politique : cinq premières leçons

Sur fond de guerre en Ukraine la campagne des présidentielles [ses thèmes privilégiés par les médias et la plupart des candidats, ses surenchères, ses banalisations de concepts empruntés à la matrice théorique fasciste, etc.], peut faire fonction d’analyseur de l’Etat de notre société et de l’amplification du vent mauvais qui souffle sur elle depuis plusieurs décennies. Sans être exhaustif soulignons six traits significatifs révélés avec force par la campagne qui en interaction entre eux font système. Ce qui ressort de ce tableau général n’est rien d’autre qu’une société où le racisme d’en haut a fini par imbiber une partie non négligeable de la société, une banalisation d’un maccarthysme prenant la forme d’une multiplication des interdictions d’associations et de collectifs, une tendance lourde à la disparition du parlement comme un des lieux du débat démocratique, un paysage médiatique de plus en plus monopolistique, un traitement médiatique et politique de la guerre dominé par une logique de « va-t’en guerre », etc.

Lire la suite
Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Réveil anticolonial africain et retour des argumentaires coloniaux en France

Le néocolonialisme français est confronté sur le continent africain à une remise en cause sans précédent depuis son installation au moment des indépendances. Du Mali au Burkina Faso en passant par le Niger des manifestations populaires contre la présence des troupes françaises se multiplient depuis 2015. La tentative d’isolement du nouveau gouvernement malien signe un échec flagrant pour Macron. Elle a eu en effet deux résultats incontestables : une mobilisation d’une partie majoritaire peuple malien pour soutenir le nouveau gouvernement face aux pressions internationales d’une part et la montée dans l’ensemble de la région et au-delà de ce que le journaliste Rémi Carayol nomme « les sentiments antifrançais[i] » d’autre part. La couverture médiatique dominante de la séquence dans l’hexagone est pour sa part marquée par le retour des argumentaires coloniaux de la décennie cinquante : la manipulation internationale, l’annonce d’un avenir catastrophique dans le cas d’une « rupture » avec Paris, la diabolisation des politiques africains indociles, etc.

MALI - SOCIAL - DEMONSTRATION - PRO-FAMAS AND ANTI-FRENCH DEMONSTRATION

Demonstration officially supporting FAMAS, but also anti-French, Place de l’Independance, Bamako, November 15, 2019. Manifestation officiellement de soutien aux FAMAS, mais aussi anti-française, place de l’Independance, Bamako, 15 novembre 2019. (Photo by Amaury BLIN / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP)

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 7 commentaires

BURKINA FASO : UN NOUVEAU POUVOIR ? – LE MONDE VU D’EN BAS – N°43

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

CRISE EN UKRAINE : QUI EST L’AGRESSEUR ? – LE MONDE VU D’EN BAS – N°42

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

L’EMBARGO QUI TUE LE PEUPLE SYRIEN – LE MONDE VU D’EN BAS – N°41

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

QUE SE PASSE-T-IL AU MALI ? (2022) – LE MONDE VU D’EN BAS – N°40

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

QUE SE PASSE-T-IL AU KAZAKHSTAN ? – LE MONDE VU D’EN BAS – N°39

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

ISRAËL AGRESSE LA SYRIE (ENCORE) – LE MONDE VU D’EN BAS – N°38

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire